Action Contre la Faim participe à la réunion annuelle du Comité pour la Sécurité Alimentaire Mondiale (CSA)

GAF_7939-BFA-2010-11-10

Agissant chaque jour dans quarante pays aux côtés des familles et des communautés les plus affectés par la sous-nutrition, ACF s’engage aussi au niveau international, par exemple cette semaine en participant à la réunion annuelle du Comité pour la Sécurité Alimentaire Mondiale (CSA), la principale plateforme mondiale de gouvernance de la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Décryptage des enjeux.

Action Contre le Faim sera présente du 5 au 11 octobre 2013 à la 40ème session plénière du Comité de la Sécurité Alimentaire Mondiales (CSA). Créé en 1974, et amplement réformé en 2009, ce Comité est la principale plateforme de gouvernance internationale sur les questions de sécurité alimentaire et de nutrition. Il représente l’espace de gouvernance mondiale le plus inclusif : Etats, agences onusiennes, organisations de la société civile, instituts de recherche, institutions financières ou encore secteur privé y discutent sur un pied d’égalité.

Cette année, le CSA se penche sur trois questions essentielles : les agro-carburants, dont les impacts sont extrêmement négatifs sur la sécurité alimentaire, le rôle des petits producteurs pour assurer l’alimentation de la planète et les principes pour des investissements responsables dans l’agriculture. Ces trois sujets seront discutés lors de tables-rondes débouchant sur des recommandations longuement négociées puis endossées par les différents gouvernements présents, qui doivent par la suite en assurer la mise en œuvre. En participant à ce processus, ACF milite pour que le CSA reste le forum central de gouvernance de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et que son rôle de coordination soit confirmé.

Une instance régulièrement remise en cause

Le format du CSA permet de discuter entre différents acteurs aux intérêts et à la vision très variés de question de faim et de nutrition. C’est une instance éminemment importante étant donné les défis auxquels le monde est confronté : hausse et forte volatilité des prix agricoles et alimentaires, émeutes de la faim, persistance de la sous-nutrition, accaparement de terres arables pour produire du carburant, nécessité de doubler la production agricole mondiale d’ici à 2050, changement climatique, etc.  Certains Etats remettent pourtant en cause le CSA, notamment parce que les organisations de la société civile y bénéficie d’un accès direct aux négociations, contrairement à la plupart des autres instances internationales qui leur sont fermées. Mais un autre facteur pourrait remettre en cause le CSA : l’absence de mise en œuvre de ses propres décisions. ACF porte une attention particulière au travail sur le « suivi » des décisions prises par le CSA. En effet, sans démonstration de son efficacité par la mise en œuvre concrète et effective de ses propres décisions, le CSA perdra rapidement sa crédibilité.

PROGRAMME DE "CASH FOR WORK" (TRAVAIL CONTRE REMUNERATION) D'ACTION CONTRE LA FAIM VISANT A CREER DES DIGUES PERMETTANT DE RETENIR L'EAU DE PLUIE POUR CULTIVER - 21 MARS 2012 - PALBOA (BURKINA FASO)

Plaider pour une meilleure contribution de l’agriculture à la lutte contre la malnutrition

De par son mandat et son expertise de terrain, ACF plaide également pour une meilleure prise en compte de la nutrition par les acteurs agricoles et dans les travaux du CSA. Cette année, ACF profite du retentissement du CSA pour publier un rapport sur les politiques agricoles et la nutrition. Le rapport, basé sur trois études de cas réalisées en 2013 au Burkina Faso, au Kenya et au Pérou, porte sur la manière dont les politiques agricoles en générale contribuent à la lutte contre la sous-nutrition. Avec cette analyse, ACF propose aux membres du CSA des façons concrètes d’intégrer les questions de nutrition dans les politiques, programmes et interventions du secteur agricole. Ce travail sera présenté notamment lors de deux réunions parallèles portant, respectivement, sur les liens entre l’agriculture et la nutrition et le droit à l’alimentation et à la nutrition.

Ce rapport est disponible sur notre site internet :

http://www.actioncontrelafaim.org/en/content/seeds-of-good-nutrition  (version anglaise)

et http://www.actioncontrelafaim.org/fr/content/graines-bonne-nutrition  (version française)

Posté le 8 octobre 2013 dans Plaidoyer

Partager

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 − 1 =

Back to Top