Au Congo, Action contre la Faim agit pour prévenir le choléra

Par Brianna Collins, le 24 mars 2015 – Crédit photographies : Jana  Asenbrennerova 2014

031_ja_140612_134167

Une jeune fille ramène de l’eau du lac Kivu, en République Démocratique du Congo.

Pour prévenir les maladies hydriques, nos équipes apportent des solutions d’eau potable aux communautés de la province du Sud-Kivu.

Chaque année, des milliers d’enfants contractent des maladies liées à l’eau telles que le choléra, qui peuvent être mortelles si elles ne sont pas traitées. Le choléra est également lié à la malnutrition. Les maladies hydriques affaiblissent le système immunitaire des enfants et les empêchent de conserver les éléments nutritifs. Ainsi, un enfant souffrant du choléra est plus exposé à malnutrition.
A Action contre la Faim, nous luttons contre la malnutrition en combattant les maladies hydriques qui contribuent à l’accentuer. Nos équipes dans la province du Sud-Kivu, en République Démocratique du Congo, travaillent dur pour prévenir le choléra en fournissant aux communautés des solutions d’eau sûres et efficaces, telles que la chloration de l’ eau, l’éducation à l’hygiène, et la réhabilitation des points d’eau.


113_ja_140613_134930

Un enfant puise l’eau dans le lac Kivu. L’eau du lac est contaminée et les enfants courent le risque de contracter le choléra en la buvant.


009_ja_140611_133466

L’un des moyens les plus rapides pour prévenir le choléra à la source est la chloration : ajouter quelques gouttes de chlore rend l’eau immédiatement potable et consommable.


006_ja_140611_133425

L’un de nos bénévoles recueille de l’eau du lac Kivu pour les tests et la chloration. Nos bénévoles offrent un traitement gratuit au chlore pour les gens qui viennent chercher de l’eau du lac.


030_ja_140612_134183

Outre le risque de maladies hydriques, les femmes et les enfants qui recueillent l’eau doivent également faire face à des voyages longs et parfois dangereux pour venir et repartir du lac Kivu. Lorsqu’ils sont pleins, les bidons peuvent peser jusqu’à 19 kilos.


071_ja_140616_135686

La formation de la communauté aux gestes essentiels constitue un autre élément important dans notre travail de prévention du choléra. Ici, l’un des membres de notre équipe explique aux mères et aux enfants la façon de prévenir le choléra, notamment boire de l’eau potable provenant des sources sûres et avoir de bonnes pratiques d’hygiène.


083_ja_140611_134701

Pour prévenir la propagation du choléra au sein d’une communauté, la maison de la personne qui a contracté la maladie est désinfectée avec de l’eau chlorée. Ici, l’un des membres de notre équipe prépare la solution qu’il va utiliser pour désinfecter la maison derrière lui.


119_ja_140611_134774

Améliorer l’accès à l’eau potable est une étape cruciale dans la prévention des maladies  hydriques. En plus de la chloration et de l’éducation, nos équipes travaillent à construire et réhabiliter les points d’eau potable dans les communautés de la province du Sud-Kivu. Avoir des sources d’eau fiables à proximité de la maison réduit également le temps consacré à la collecte de l’eau provenant de sources dangereuses.


128_ja_140611_133941

Ci-dessus, les enfants se réunissent autour d’un point d’eau réhabilité dans le village de Mukwidja. Avec un accès à l’eau potable, ces enfants sont beaucoup plus susceptibles de grandir en bonne santé.


126_ja_140611_134445

L’eau potable est la clé pour assurer un avenir sain aux enfants de la province du Sud-Kivu dans la République Démocratique du Congo, ainsi qu’aux enfants du monde entier. Avec votre soutien, nous pouvons apporter de l’eau potable aux communautés comme celle-ci.



Brianna Collins qui dirige l’équipe de conception et publication Web d’Action contre la faim, aide à raconter l’histoire d’Action contre la faim à travers de multiples canaux .

Posté le 17 avril 2015 dans Albums Photos, République Démocratique du Congo

Partager

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf − 5 =

Back to Top