CAMBODGE : DES SOURCES D’EAU PERENNES POUR LES VILLAGES

Cambodge source d'eau

Pour les villageois de la province de Preah Vihear au Cambodge, la pluie fait la différence entre survivre et prospérer : de trop fortes précipitations provoquent des inondations ; lorsqu’elles sont trop faibles, elles provoquent des sécheresses. Une mauvaise tempête ou une période sèche peut détruire les cultures, perturber la gestion des réserves en nourriture et des marchés locaux. Les familles n’ont alors plus de revenus, plus de nourriture, mettant la vie des enfants et des adultes en danger.

Un travail coopératif avec les communautés locales

Action contre la Faim travaille avec les communautés locales afin d’identifier des solutions simples et efficaces pour aider les familles à réduire l’impact de précipitations imprévisibles. L’une de ces solutions : de nouveaux bassins d’eau fraîche, construits pour collecter et stocker l’eau – enfin une source d’eau fiable et pérenne, quel que soit le temps.

Kannika Kang, une experte en mobilisation des communautés d’Action contre la Faim, travaille avec les communautés à la construction de dizaines de nouveaux bassins dans les villages de Preah Vihear.

Tôt le matin, Kannika se rend dans les villages alentours. De temps en temps, lorsqu’elle rend visite à un village très éloigné de la ville de Preah Vihear, elle reste dormir sur place. Elle se sent partout chez elle : « Je dors dans les maisons des villageois, et j’ai l’impression de faire partie de leur famille ».

Lors de ses premières évaluations, Kannika a aidé à identifier les meilleurs emplacements pour les nouveaux bassins, a réuni les autorisations et permissions des différentes autorités locales, a sélectionné des participants pour les programmes, basé sur le niveau de revenu. Elle a également sensibilisé les villageois au projet et à ses bénéfices.

Malgré les défis, Kannika sait que les efforts vont payer :

« Ce n’est pas facile de convaincre des villageois de creuser des bassins. J’ai passé beaucoup de temps à leur expliquer les avantages : baignade, arrosage des plantes et des cultures. Ils ont fini par accepter », raconte-t-elle.

 

Une solution durable d’approvisionnement en eau

Après un long travail de coopération, Kannika a réussi à travailler avec 127 familles pour creuser les bassins. Les communautés locales ont contribué à la construction des bassins, et Action contre la Faim a fourni les provisions de riz. Chaque bassin a été creusé en respectant plusieurs critères : taille, emplacement, régulations locales. Kannika s’est assuré que tous les critères étaient respectés et que les familles recevaient les outils et le soutien nécessaires à la construction.

Torn Tep, l’un des bénéficiaires du village de Tmat Poeuy, explique :

« Action contre la Faim m’a expliqué les avantages d’avoir un bassin, et m’a fourni les outils pour le creuser. J’ai à présent de l’eau pour ma famille, ainsi que les voisins, et je l’utiliserai pour mes terres, mes légumes et mes plantations. »

 

Ce programme vise à améliorer les conditions de vie et de revenus des villages du district de Choam Khsan, à travers le développement de bassins et la production de cultures. Le programme bénéficie à plus de 252 familles dans 12 villages.

Crédit photo : Guy Calaf

Posté le 18 avril 2017 dans Asie

Partager

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 + vingt =

Back to Top