Dossier : A l’est de l’Ukraine

En avril 2014, un conflit armé opposant les forces armées ukrainiennes à des éléments séparatistes a éclaté dans l’Est du pays, faisant plus de 10 000 morts et 20 000 blessés.

Le long de la ligne de démarcation et de la zone de contact où les violences continuent, et malgré la solidarité ukrainienne qui s’est exprimée dès le début de la crise, nos équipes ont relevé des vulnérabilités spécifiques auxquelles les personnes déplacées doivent faire face.

Depuis plus d’un an, Action contre la Faim apporte une assistance humanitaire aux déplacés internes ukrainiens. Financés par l’Union Européenne, les programmes ont permis aux familles et personnes parmi les plus vulnérables de recevoir une aide appropriée notamment en matière de nourriture et d’hygiène.

Pour Action contre la Faim, il s’agit de soutenir les déplacés internes ainsi que les populations hôtes, de sécuriser les enfants et personnes choquées d’avoir vécu le conflit armé, de fournir un accès à l’eau et à l’hygiène dans des zones sinistrées, et d’ajuster l’aide grâce aux technologies et mécanismes de feedback de la part des bénéficiaires. A l’été 2016, la situation demeure sensible à l’Est, comme le révèle cette série de témoignages.

Les témoignages :

irina-3« Depuis la cristallisation du conflit autour de son village, Irina dépend pour beaucoup de l’aide humanitaire. »

▶ Lire le témoignage


svetlana-1

« Nous vivons comme dans une ville assiégée. »

 Lire le témoignage


valentina-1

 « Sur la ligne de séparation, l’accès aux marchés et à l’aide humanitaire demeure très compliqué. »

 Lire le témoignage

Crédit photos : ACF France/F. Fougère

Posté le 20 septembre 2016 dans Live, Récit, Ukraine

Partager

Back to Top