Irak – nos équipes à pied d’œuvre pour aider les déplacés de Mossoul

Il n’est pas encore 8h du matin lorsque l’équipe d’Action contre la Faim arrive au hangar où sont stockés les kits qui vont être distribués à des centaines de familles ayant récemment fui Mossoul et ses environs.

Nos équipes terminent le chargement du camion et du pick-up avant de prendre la direction du camp de Khazer pour une distribution - © Florian Seriex / ACF

Nos équipes terminent le chargement du camion et du pick-up avant de prendre la direction du camp de Khazer pour une distribution – © Florian Seriex / ACF

Une fois remplis, le camion et les estafettes s’élancent dans la poussière, franchissent un dernier check-point. Là, un pont de métal a été installé et remplace l’ancien, détruit, qui permettait de rallier Mossoul. Derrière une colline, les tentes bleues et blanches du camp de Khazer apparaissent. Des pelles mécaniques s’activent et préparent le terrain pour les milliers de familles qui pourraient bientôt venir y trouver refuge.

Nos équipes, aidées par des travailleurs journaliers, déchargent les kits d'hygiène depuis le camion - © Florian Seriex / ACF

Nos équipes, aidées par des travailleurs journaliers, déchargent les kits d’hygiène depuis le camion – © Florian Seriex / ACF

Face à l’entrée du camp, des voitures couvertes de poussière sont garées dans un immense parking informel. De l’autre côté du grillage, des centaines de personnes déambulent. Certaines d’entre elles attendent les distributions de nourriture ou de produits de première nécessité, effectuées par différents acteurs humanitaires, d’autres observent la situation. Au milieu de la foule, une femme affolée cherche son petit garçon qui a dû se perdre dans le dédale de tentes.

© Florian Seriex / ACF

© Florian Seriex / ACF

De part et d’autre du grillage qui encercle le camp, des gens se massent. Des mains se serrent sous le barbelé, pour certaines il s’agit de retrouvailles avec des proches, pour d’autres ce n’est que marchandage. Le pourtour du camp ressemble à un vaste marché. Ca et là, des vendeurs sont installés et profitent de la situation : unités de téléphone, théières et casseroles, boissons gazeuses ou sucreries, il n’y a pas de petit profit.

© Florian Seriex / ACF

© Florian Seriex / ACF

Les véhicules d’Action contre la Faim viennent se garer sur un espace dédié aux distributions. Aujourd’hui, 305 kits contenant jerrycans, thermos, carafe, poubelles et sacs vont être distribués à autant de familles. Une dizaine de travailleurs journaliers vivant dans le camp a été embauché pour prêter main forte à l’équipe. On délimite le périmètre à l’aide de plots et de ruban et deux bureaux sont installés, l’un pour les femmes, l’autre pour les hommes. Les personnes enregistrées la veille ont reçu un ticket, sésame indispensable en vue de la distribution. Chaque bénéficiaire signe le fichier d’enregistrement puis avance vers Mouthanna, un des travailleurs journaliers, qui distribue les kits au fur et à mesure.

Une personne bénéficiaire signe le formulaire afin de recevoir un kit d'hygiène - © Florian Seriex / ACF

Une personne bénéficiaire signe le formulaire afin de recevoir un kit d’hygiène – © Florian Seriex / ACF

9

Muthanna montre la sortie du site de distribution à une personne bénéficiaire – © Florian Seriex / ACF

Il y a une semaine, Mouthanna habitait encore dans le quartier de Gogjali à l’est de Mossoul. Garçon débrouillard d’une vingtaine d’années il raconte les souvenirs de deux années passées sous le joug de l’Etat Islamique tout en tendant des kits aux personnes qui s’avancent vers lui.

« Je suis originaire d’un petit village à quelques kilomètres de Mossoul. Lorsque les hommes de Daesh sont arrivés, ils nous ont obligé à rejoindre la ville. Notre vie a changé. J’ai dû me laisser pousser la barbe, porter des vêtements amples, je ne pouvais plus fumer et si je n’allais pas à la mosquée je risquais d’être enfermée pendant 3 jours et battu. Maintenant je suis ici, j’espère juste pouvoir rentrer chez moi ».

Depuis près d’un mois et le début de l’offensive visant à reprendre Mossoul des mains de l’Etat Islamique, Mouthanna, comme près de 50,000 personnes ont trouvé refuge dans des camps. Action contre la Faim intervient dans deux d’entre eux et vient en aide à plus de 12,000 personnes via la distribution de kits d’hygiène, de poubelles, d’eau ainsi qu’à travers du soutien psychologique.

Notre intervention dans le camp de Khazer comprend la livraison d'eau potable, de kits d'hygiène, des poubelles, ainsi qu'un soutien psychologique - © Florian Seriex / ACF

Notre intervention dans le camp de Khazer comprend la livraison d’eau potable, de kits d’hygiène, des poubelles, ainsi qu’un soutien psychologique – © Florian Seriex / ACF

Posté le 14 novembre 2016 dans Kurdistan Irakien, Moyen Orient, Récit

Partager

Back to Top