MALI : LES MERES SONT UNE FORCE DANS LA PREVENTION DE LA SOUS-NUTRITION

ACF Mali Sous-Nutrition 2017

À l’hôpital de Kita, Action contre la Faim offre formation et soutien à l’unité nutrition. Avec notre aide, les équipes de santé éduquent les mamans sur le sujet de la nutrition chez les jeunes enfants, et leur apprennent à repérer les premiers signes de sous-nutrition afin qu’elles puissent consulter un médecin immédiatement.

 

Repérer la sous-nutrition

 

Nous avons fourni un traitement qui a sauvé la vie de Roko Diallo. « Les grands frères de Roko ont hâte de la voir revenir à la maison. Ils l’aiment très fort. »

« Nous organisons des activités éducatives pour aider les parents à comprendre comment empêcher l’enfant de retomber malade », explique Dr Kodio Ibrahim, directeur de l’unité nutrition de l’hôpital.

« Au travers du théâtre, de chansons, de discussions de groupes, nous aidons les mères à créer des liens entre elles pour former des groupes de soutien. Nous leur apprenons l’importance de l’allaitement pour les bébés, et des repas équilibrés pour les enfants. »

ACF Sous-Nutrition Mali 2017

Pour le docteur Ibrahim et ses équipes, il n’y a rien de plus gratifiant que de voir des enfants en bonne santé quitter l’unité de nutrition. « En tant que père, je veux que mon enfant soit en bonne santé, comme n’importe quel père dans le monde. Nous voulons tous que nos enfants aillent bien et grandissent pour devenir des adultes en bonne santé. Nous voulons qu’ils fassent des études, qu’ils se débrouillent seuls, trouvent un travail et mènent une vie heureuse. »

Grâce à ces programmes, des mères comme Oumou ont de plus grandes chances de voir leurs enfants grandir en bonne santé. Le médecin de sa fille Awa raconte : « Maintenant qu’Awa a repris des forces, elle va pouvoir jouer avec ses frères et sœurs et amis à nouveau, comme n’importe quel enfant devrait pouvoir le faire. »

Photographies © Ben Stevens / i-Images pour Action contre la Faim.

Posté le 18 mai 2017 dans Mali

Partager

Response (1)

  1. Kanu
    4 septembre 2017 at 11:46 · Répondre

    Pour lutter contre la faim mettons les femmes à l’aise mentalement que physiquement

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sept + 4 =

Back to Top