NIGERIA : Quand l’aide arrive, la situation s’améliore

Nigeria ACF

Action contre la Faim et plusieurs autres acteurs humanitaires, exhortent la communauté internationale et toutes les parties au Nigeria à assurer un accès immédiat et sans entrave aux zones dangereuses et à veiller à ce que l’aide humanitaire soit fournie en toute sécurité.  

A Monguno, des indicateurs spécifiques indiquent que la sécurité alimentaire s’est améliorée dans les zones “nouvellement libérées” de l’Etat de Borno, là où les organisations humanitaires peuvent agir. Les données préliminaires de nos évaluations indiquent que, après quatre mois d’interventions nutritionnelles et d’aide alimentaire d’urgence à Monguno, dans le nord de Borno, la prévalence de la malnutrition aiguë est retombée sous les seuils d’urgence.

Mais toute perturbation du niveau actuel de l’aide pourrait menacer les améliorations fragiles apportées par les organisations humanitaires. Jusqu’à ce que les marchés fonctionnent à nouveau et jusqu’à ce que les populations déplacées puissent retourner dans leurs communautés en toute sécurité et reprendre leurs activités agricoles, dont beaucoup dépendent comme source de revenus et de nourriture, ces familles restent dépendantes de la distribution de nourriture et de l’aide humanitaire pour leur survie.

À l’heure actuelle, Action contre la Faim a travaillé dans les États de Yobe, Jigawa et Borno, où elle intervient depuis 2010. Depuis mai 2014, nous avons élargi nos programmes en matière de santé, la nutrition, la sécurité alimentaire et de l’eau et de l’assainissement dans Yobe et Borno. Depuis Août 2016, nous avons lancé un nouveau programme d’urgence à Monguno, dans le nord de Borno, où nous assistons les personnes déplacées en fournissant de la nourriture, de l’eau et des solutions d’assainissement, des soins en santé et d’urgence et nutrition.

 

acfus_nigeria_160825_gcalaf_078_baja

 

Nous avons également commencé à distribuer de la nourriture supplémentaire aux femmes enceintes ainsi qu’aux mères allaitantes, et à traiter les enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère dans les zones difficilement accessibles du nord de Borno, dont Cross Kawa. Dans les prochaines semaines, nous allons distribuer des abris d’urgence, des kits d’hygiène et des suppléments alimentaires aux enfants de moins de cinq à Cross Kawa, où les gens n’ont pas reçu de nourriture ou d’aide humanitaire depuis deux ans.

« Étant donné le grand nombre de besoins et les traumatismes dont a souffert la population, nous devons faire plus que simplement garder les gens en vie : nous devons obtenir l’assistance nécessaire aux populations isolées, mais nous devons également élargir nos programmes pour répondre aux besoins les plus urgents dans les zones auxquelles nous avons accès », précise Yannick Pouchalan, Directeur Pays d’Action Contre la Faim au Nigeria.

« Les stocks de nourriture sont très limités et la prochaine saison des pluies risque encore d’accroître la vulnérabilité des enfants à des menaces telles que le paludisme. Nous devons faire tout notre possible pour assurer la protection des civils dans cette crise et mettre en œuvre des interventions visant à fournir des abris, un soutien psychosocial adapté, des soins de santé primaires complets, des solutions d’assainissement, et à long terme aider les gens reconstruire leurs moyens d’existence. »

 

 

Crédit photo : © Guy Calaf

Posté le 17 janvier 2017 dans Nigeria

Partager

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 + douze =

Back to Top