[MAJ] No Fire Zone dans le viseur du Sri Lanka

Maj 01/03/13 à 11:50 :

Suivez les réactions en direct sur Twitter : #HRC22 #UNlk

No Fire Zone, de Callum Macrae, documentaire produit par Channel 4, contient des preuves sur les crimes commis au Sri Lanka entre 2009 et 2010. La projection, en avant-première du film, prévue vendredi à Genève pendant la réunion de la Commission des Nations-unies pour les droits de l’Homme, co-présentée par Amnesty International, Human Rights Watch, et le Festival du film et forum international sur les droits humains, est fortement contestée par le Sri Lanka.

Un pavé dans la marre

Selon Callum Macrae, l’authenticité des clichés présents dans le documentaire ne fait aucun doute. Le documentaire contient aussi de nouveaux témoignages accablants.

Sous le feu des critiques à l’approche d’une nouvelle résolution, la délégation sri-lankaise demande l’annulation de la projection et fait tout en coulisse pour empêcher sa projection. Elle demande notamment la suspension de l’accréditation des ONG dont Amnesty et HWR.

Government of Sri Lanka tries to get @amnesty and @hrw banned from #HRC22 for supporting @nofirezonemovie cl.ly/0D1203320N3w #UNlk

— Sri Lanka Campaign (@SLcampaign) 25 février 2013

La délégation sri-lankaise propose « aux délégations qui le souhaitent » de la rencontrer pour leur faire part des avancées des enquêtes locales sur les tueries de Trincomalee et de Muttur. Pauline Chetcuti, Référente Plaidoyer Humanitaire d‘ACF France, affirme que les conditions légales ne sont pas réunies. La structure judiciaire actuelle ne permettant pas l’ouverture d’une enquête indépendante, transparente et impartiale.

 No Fire Zone trailer

No Fire Zone – Trailer from Zoe Sale on Vimeo.

Posté le 28 février 2013 dans Justice For Muttur

Partager

Back to Top