Philippines : De la reconstruction à l’anticipation des risques

Le 8 Novembre 2013, le typhon Haiyan balayait l’archipel des Philippines, affectant des millions de personnes et emportant avec lui habitations, infrastructures et cultures. Un an après, les aides humanitaires et gouvernementales ont permis de répondre aux besoins primaires des populations et de les faire sortir de l’urgence. La priorité concerne aujourd’hui la reconstruction du pays et de ses moyens de production.

 

Destruction_Haiyan_3(1)

Jeoffrey Maitem/ ACF International

À ce jour, le bilan du typhon Haiyan s’élève à plus de 6000 morts, près de 14 millions de personnes affectées et environ 4 millions de déplacés internes dus à la destruction d’un millions d’habitations. Une assistance alimentaire a alors été nécessaire auprès des populations ayant perdu 65% des équipements de pêche, et plus de 600 000 hectares d’agriculture.

 

Une réponse en trois phases
Fidèle à son mandat, ACF a mis en place une réponse en trois phases afin de répondre aux besoins vitales des populations en terme de nutrition et d’assainissement et de les accompagner vers l’indépendance alimentaire et sanitaire.

 

Réponse immédiate à l’urgence

Action Contre la Faim a immédiatement mis en œuvre une phase d’urgence, consistant à répondre aux besoins vitaux des millions de familles en déplacement, par l’envoi de 175 tonnes de matériels d’urgence. La distribution de 9500 rations alimentaires aux familles et de 11.8 tonnes de biscuits à haute teneur énergétique aux plus vulnérables a tout d’abord permis de couvrir les besoins alimentaires des déplacés. Pour prévenir la propagation de maladies dues aux mauvaises conditions sanitaires au sein des camps de transit, ACF a distribué 35 000 litres d’eau potables et des kits d’hygiène aux familles, tout en installant dans le même temps des latrines et des douches.

Emergency Response_Haiyan (7)

Lucille Grosjean/ ACF International

 

Vers un retour à l’autonomie alimentaire et sanitaire
Après la réponse à l’urgence, la priorité a été de reconstruire les réseaux d’eau et les moyens de production du pays. Pour ce faire, des stations de traitement de l’eau ont été installées ou réhabilitées afin de garantir une alimentation durable en eau potable aux populations. Des séances de promotion à l’hygiène ont également été prodiguées par les équipes d’ACF auprès des populations locales afin de les sensibiliser sur les gestes et attitudes à avoir pour empêcher le développement de maladies. Action contre la Faim a également facilité la réappropriation de moyens de subsistance alimentaire des populations à travers la distribution de semences et d’outils indispensables aux prochaines récoltes.

WASH_Haiyan_5

Jenny Pacursa/ACF International

 

Rétablir les moyens de subsistance de manière durable
En Août 2014, ACF a débuté la phase de réhabilitation consistant à renforcer la prévention de la malnutrition aigüe et à rétablir les moyens de subsistance de manière durable dans le pays. Plusieurs programmes ont été mis en place pour soutenir les familles, et notamment le projet « Unconditional Cash Transfer » dans les villes de Tacloban, Dagami, Julita, Burauen, et La Paz. Durant 6 mois, 10 000 familles ont reçu une aide financière afin de couvrir leurs besoins primaires et leur éviter de tomber dans la sous-nutrition. Un autre projet a été initié en Septembre 2014, et a permis à des centaines d’enfants souffrant de malnutrition aigüe sévère d’être pris en charge par le programme gouvernemental « Appui à la Gestion Intégrée de la Malnutrition Aigüe ». Pour appuyer ce projet, ACF a distribué des aliments thérapeutiques aux enfants malades, tout en incitant le gouvernement philippin à fixer des objectifs concrets pour combattre la sous-nutrition.
Deuxième pays au monde le plus exposé aux catastrophes naturelles, les Philippines sont frappées par plus de 25 typhons par an. Un phénomène à prendre en compte pour reconstruire le pays, en mettant sur pied des infrastructures adaptées et des moyens pour anticiper et minimiser les conséquences des futures catastrophes naturelles.

Nutrition_Haiyan_1

Daniel Burgui/ACF International

 

Les besoins actuels
Les besoins de la population aux Philippines sont encore aujourd’hui de plusieurs ordres afin de permettre un réel rétablissement du pays. Tout d’abord, la construction de logements reste une des priorités, puisque plus d’un millions d’habitations avaient été détruites ou endommagées à l’issue du typhon Haiyan. Au regard du mandat d’Action contre la Faim, l’importance est également donnée sur la reconstruction d’un tissu productif et économique, qui passe par la relance d’activités comme la pêche ou l’agriculture, grâce à des programmes de formations et de distribution de matériels. Ces programmes ont pour objectif à long terme de permettre à la population d’assumer seule ses besoins en alimentation et en eau. ACF prévoit de travailler dans les zones affectées jusqu’à mi-décembre 2015, en transférant peu à peu les activités d’appui vers les autorités compétentes locales.

FSL_Haiyan_1

Rosa May Maitem/ACF International

 

Posté le 7 novembre 2014 dans Albums Photos, Live, Multimédias, Philippines

Partager

Back to Top