Pour une bonne nutrition

Une agriculture durable

 

L’agro-écologie est à la fois une discipline scientifique et un ensemble de pratiques. Comme ensemble de pratiques agricoles, l’agro-écologie recherche les moyens d’améliorer les systèmes agricoles en imitant les processus naturels, créant ainsi des interactions et synergies biologiques bénéfiques entre les composantes de l’agroécosystème.

 

En pratique, sur le terrain

 

  • Le Zai – technique d’agriculture de conservation et restauration des eaux et des sols – est une pratique de culture en poquet permettant de conserver l’eau et la fumure, améliorant ainsi la fertilité des sols.
  • Les jardins de la santé sont une approche multisectorielle – alliance des programmes de sécurité alimentaire, d’éducation nutritionnelle, de santé, d’assainissement et d’accès à l’eau – dans le but de lutter contre la malnutrition.
  • L’ECOSAN est une technique qui consiste à transformer les déchets issus des latrines, en fertilisants naturels, valorisés dans la production maraîchère.

 

Notre réponse aux crises

 

blog_alfons-rodriguez_haiti

(c) Alfons Rodriguez – Haïti

 

Au-delà des activités de développement agricole et d’élevage, ACF intervient également dans les situations de crises humanitaires. Elle répond en urgence aux besoins alimentaires des populations les plus vulnérables. Les distributions de vivres, d’argent ou de coupons permettent de couvrir les besoins de base, tout en respectant la dignité des individus et familles touchées par les crises. Les besoins spécifiques des enfants, des femmes enceintes et allaitantes, des personnes âgées et en situation de handicap sont systématiquement pris en compte, selon une approche qui assure leur protection.

Les populations soutenues doivent parvenir, à moyen terme, à assurer leur bonne alimentation et nutrition, de façon indépendante, sans dépendre d’aides extérieures. De façon croissante, ACF soutient les populations vulnérables en amont des crises et prévient ainsi les situations d’insécurité alimentaire.

 

Notre vision de l’agro-écologie

 

(c) Victor Kiaya

(c) Victor Kiaya / ACF- Birmanie

Action contre la Faim (ACF) apporte son soutien à la petite agriculture familiale ainsi qu’aux paysans les plus vulnérables, et fonde ses pratiques agricoles sur une agriculture durable et agro-écologique. Alliant la gestion respectueuse des ressources naturelles, la rentabilité économique des petites exploitations familiales et l’acceptation sociale des solutions proposées ; ACF conçoit ses programmes agricoles, sur le terrain, selon ces principes.

Ainsi, les innovations prennent en compte des technologies simples basées sur les ressources disponibles et maîtrisables par les communautés elles-mêmes, et permettent l’émancipation des femmes en leur accordant un rôle économique croissant.

Concrètement, ACF soutient la mise en oeuvre des pratiques d’agriculture de conservation des eaux et des sols, l’amélioration de la production par la promotion des semences non‑OGM et adaptées aux conditions locales, la diversification alimentaire, la polyculture- élevage, la pratique de la lutte intégrée contre les ennemis des cultures, etc.

 

L’efficacité de l’approche globale

 

A fin de lutter efficacement contre la faim et la sousnutrition, ACF privilégie une approche d’intervention multisectorielle alliant l’ensemble de ses secteurs : sécurité alimentaire et moyens d’existence, eau, assainissement et hygiène, santé mentale et pratiques des soins, nutrition et santé ainsi que des actions de recherche et plaidoyer. L’état général des populations en est alors amélioré.

Par ailleurs, les interventions se doivent d’être sensibles à la nutrition ; c’est-à-dire avoir à minima un impact positif sur la bonne nutrition des enfants, des femmes enceintes et allaitantes. Par exemple, l’agriculture peut avoir des impacts variés sur la nutrition : impacts positifs lorsqu’elle permet la diversification alimentaire ; impacts négatifs lorsque le développement agricole entraine un plus lourd fardeau pour les femmes, une exposition à des produits toxiques, une dégradation des conditions d’hygiène, etc. Enfin, ACF travaille en étroite collaboration avec les gouvernements, les communautés paysannes et les sociétés civiles locales.

Posté le 22 avril 2015 dans Plaidoyer

Partager

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × deux =

Back to Top