Sierra Leone : Prévenir la malnutrition dans les bidonvilles

Bidonville Sierra Leone ACF

Mabinty Kamara en est persuadée « un enfant en bonne santé est un enfant heureux et comme j’aime le voir heureux, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour le garder en bonne santé. »

La jeune femme habite avec son mari et son fils unique Habib à Oloshoro, un bidonville dans le District urbain de la Zone de l’Ouest de la Sierra Leone. La communauté d’Oloshoro fait face à beaucoup de défis dus à la vie en bidonville. Les familles n’ont pas accès aux biens de première nécessité. Elles manquent d’eau mais aussi de structures d’hygiène et d’assainissement.

Ces mauvaises conditions ont une grande influence sur la santé des enfants : beaucoup d’entre eux souffrent de sous-nutrition et d’autres problèmes de santé. Pour aider ces communautés vulnérables, Action contre la Faim a mis en place un projet de renforcement de capacités « Renforcer les capacités institutionnels pour le traitement de la malnutrition aiguë. Prévention de la malnutrition et sensibilisation au niveau national pour la sécurité nutritionnelle ».

Bidonville Sierra Leone malnutrition

 

Sensibiliser à la malnutrition

Mabinty fait partie d’un groupe de support maternel. Elle a reçu une formation et des outils pour sensibiliser les autres mères de la communauté sur le sujet de la malnutrition et des risques de santé.

« Dès ma première séance, j’ai aimé participer aux groupes de support entre mères. J’étais toujours impatiente de revenir car les sujets abordés sont très importants. J’étais enceinte et le groupe m’a donné des informations vitales sur la nourriture qu’il fallait que je mange et sur les bonnes pratiques d’hygiène. Le groupe m’a orientée vers des consultations médicales prénatales et m’a même formée à reconnaître les signes de danger durant la grossesse. » explique Mabinty.

Après son accouchement, Mabinty a décidé de pratiquer l’allaitement exclusif pendant 6 mois comme le lui avait conseillé le groupe. « Mon fils grandit : il est fort, heureux et en bonne santé. Ça me rend tellement heureuse de le voir comme ça. Il a 7 mois maintenant et je continue à suivre les conseils qui me sont donnés sur la nutrition et l’hygiène. S’assurer que mon fils est en bonne santé n’est pas aussi cher que ce que nous avions pensé, il suffit de s’engager vraiment pour voir des résultats ! »

 


Financé par Irish Aid et l’Agence Française du Développement, le projet vise à améliorer le statut nutritionnel des enfants de moins de cinq ans et des femmes enceintes et allaitantes grâce au renforcement des capacités du système de santé et à la mise en place d’approches préventives au niveau communautaire. Depuis 2013, 146 travailleurs sanitaires, 320 travailleurs communautaires ainsi que 4 620 mères et 200 pères issus de groupes de parents ont bénéficié des interventions pour apprendre à détecter et prendre en charge la malnutrition. Parallèlement, 1 150 mères de famille ont rejoint des programmes pour établir des activités génératrices de revenus.

 

Photographies © Samuel Hauenstein – Swan pour Action contre la Faim

Posté le 27 juin 2017 dans Sierra Leone

Partager

Back to Top