Dans l’humanitaire, on aime les problèmes et on aime se compliquer la vie, et ce qui paraît très simple devient en fait très compliqué du fait des contextes particuliers dans lesquels on intervient… et cela est d’autant plus vrai pour ceux qui s’occupent de logistique. Un exemple concret : les coupe-ongles…