Les feuilles de tabac sont posées en tas, à même le sol. Trois vieilles femmes sont assises à côté. D’un geste lent et monotone, dans un silence seulement troublé par des cris d’enfants, les mains ridés les mettent à sécher, délicatement.