Posts Tagged:réfugiés

LA LIGUE DE ZAKHO, DU SOMMET À L’ABÎME

  Nous sommes en août 2014, des centaines de milliers de personnes fuient les combats dans le Nord de l’Irak. Ils trouvent refuge là où ils peuvent : dans les écoles, les parcs et pour un grand nombre d’entre eux dans d’immenses tours en construction. J’y découvre des milliers d’enfants désœuvrés. Ils n’ont plus rien,…

Lire la suite →

[En images] Éthiopie: Inondations à Gambella

La plus grande partie de la zone Nuer de la région de Gambella est inondable. Le camp de Lietchor, qui accueillent des réfugiés Nuer du Soudan du Sud a justement été installé dans cette zone, les terres étant rares dans la région. ACF propose un soutien en nutrition, pratiques de soins et assainissement aux réfugiés…

Lire la suite →

Soudan du Sud : la guerre au loin

Depuis mi-décembre, près de 145 000 Sud-soudanais ont fui les combats pour se réfugier en Éthiopie, dans la région de Gambela. Ils sont 382 000 à avoir quitté le Soudan du Sud pour rejoindre les camps de réfugiés installés à la hâte dans les pays frontaliers.

“Ici, ce n’est pas facile de travailler, on se fait souvent exploiter”

Ahmed, Hafez, Mahmoud, Hamma, Fatima… Tous ces visages croisés à Kitim, petit village du nord de la Jordanie, à quelques dizaines de kilomètres de la frontière. Toutes ces vies avec leurs histoires propres et qui partagent également la même : celle de la fuite, du déracinement, et de l’espoir qui réduit chaque jour un peu plus.

“Quand on a vu des morts à nos pieds, les images à la télé ne sont pas grand-chose”

Haffa nous explique qu’elle s’est réfugiée en Jordanie suite au décès de son mari, membre de l’Armée Syrienne Libre (FSA), lorsque Mahmoud déboule. Cheveux hirsutes, barbe de quelques jours et les habits fatigués de l’ouvrier qui ne ménage pas sa peine.

“Nous avons été prévenus qu’une attaque risquait d’avoir lieu, nous devions fuir.”

Les feuilles de tabac sont posées en tas, à même le sol. Trois vieilles femmes sont assises à côté. D’un geste lent et monotone, dans un silence seulement troublé par des cris d’enfants, les mains ridés les mettent à sécher, délicatement.

Back to Top