Posts Tagged:Syrie

« Il n’y a pas grand chose à faire ici », la vie des réfugiés au Kurdistan irakien

Depuis plus d’un an, la crise qui secoue l’Irak a provoqué le déplacement de plus de deux millions de personnes dans le pays, occultant peu à peu la situation des quelques 250.000 Syriens réfugiés au Kurdistan irakien. Dans le camp de Darashakran près d’Erbil, ils sont près de 10.000 à tenter de se reconstruire, loin…

Lire la suite →

[En images] Histoires de réfugiés syriens au Liban

Au Liban, les équipes d’Action contre la Faim fournissent un soutien essentiel aux Syriens déplacés par le conflit dans leur pays. Photographies (c) Gonzalo Hohr   Cette petite fille et sa famille sont encore en train de s’acclimater à leur vie dans le camp de réfugiés situé autour de Zahle, une petite ville proche de…

Lire la suite →

[En images] Au côté des déplacés d’Irak

Les récents combats dans plusieurs régions du nord de l’Irak ont provoqué le déplacement de centaines de milliers de personnes et une forte détérioration de la situation humanitaire. Les équipes d’Action contre la Faim continuent les opérations d’urgence démarrées en juin 2014 en apportant leur soutien via des distributions de colis alimentaires, d’eau, de kits d’hygiène et à…

Lire la suite →

Liban, février 2014 Stephen Dock / Agence VU'

« Je veux faire venir mon autre fils »

Fatema Mostafa Othman, 70 ans, attend patiemment en ligne avec des centaines de femmes, pour être enregistrée en tant que réfugié.

ACF ouvre une mission au Kurdistan irakien pour venir en aide aux réfugiés syriens

Une fois le contexte analysé et l’évaluation terrain réalisée en juin 2013, la décision est prise d’ouvrir une mission au Kurdistan irakien, afin d’apporter de l’aide aux réfugiés du conflit syrien. Il faut faire vite car des milliers de personnes affluent quotidiennement dans les camps qui accueillent déjà plus de 170 000 réfugiés. C’est le…

Lire la suite →

“Ici, ce n’est pas facile de travailler, on se fait souvent exploiter”

Ahmed, Hafez, Mahmoud, Hamma, Fatima… Tous ces visages croisés à Kitim, petit village du nord de la Jordanie, à quelques dizaines de kilomètres de la frontière. Toutes ces vies avec leurs histoires propres et qui partagent également la même : celle de la fuite, du déracinement, et de l’espoir qui réduit chaque jour un peu plus.

“Quand on a vu des morts à nos pieds, les images à la télé ne sont pas grand-chose”

Haffa nous explique qu’elle s’est réfugiée en Jordanie suite au décès de son mari, membre de l’Armée Syrienne Libre (FSA), lorsque Mahmoud déboule. Cheveux hirsutes, barbe de quelques jours et les habits fatigués de l’ouvrier qui ne ménage pas sa peine.

“Nous avons été prévenus qu’une attaque risquait d’avoir lieu, nous devions fuir.”

Les feuilles de tabac sont posées en tas, à même le sol. Trois vieilles femmes sont assises à côté. D’un geste lent et monotone, dans un silence seulement troublé par des cris d’enfants, les mains ridés les mettent à sécher, délicatement.

Back to Top